Qui suis-je ?

Une bretonne à Paris ! Une marketeuse curieuse de tout et qui essaie tout ! Une fille qui ose aller dans l’univers des geeks et des développeurs. Parce que oui, l’univers du digital est un univers qui convient parfaitement aux filles et où on peut apporter notre sensibilité et créativité ! Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que je viens de découvrir grâce à Google analytic que certains internautes, dont vous faites peut être partie, arrivaient sur mon blog suite à la recherche dans Google : « la réalité augmentée vue par une fille ». Si si je vous jure. J’ai été surprise par cette découverte mais finalement ça peut devenir ma ligne éditoriale 🙂 Je vous parle donc dans mon blog de sujet autour du marketing. Un marketing centré client, où l’esthétisme, le design et les interactions, scénarios comptent beaucoup.

Le design de mon blog est plus proche de celui d’un blog de mode et alors ? En fait, si vous regardez de plus près mon fond de page vous découvrirez des tas de petits triangles, triangles que l’on retrouve dans l’univers 3D lorsque l’on veut faire un objet 3D pour un module de réalité augmentée ou réalité virtuelle.

Le marketing me plaît c’est une certitude. Je retrouve dans cette discipline tout ce que j’aime : l’art, la création, le design, la nouveauté, l’innovation, la recherche, les sciences, la formation continue. Cette idée que rien n’est abouti et que tout reste à faire ! Qu’au moment même où tu apprends une information elle peut très vite devenir obsolète tant les entrepreneurs dans le domaine du marketing et du digital sont innovants.

L’année 2015 a été riche de projets et j’ai travaillé sur 3 grands dossiers.

L’e-transformation du point de vente

L’e-transformation du point de vente dans le cadre de mon MBA MCI. Il s’agissait de faire un état des lieux du marché du retail en 2015 : l’histoire, les chiffres clé du marché, les acteurs innovants et un panorama des outils digitaux sur le parcours client avant – pendant – après. Découvrez ici la présentation orale finale que nous avons faite le 28 mai 2015.

Le réenchantement du point café en entreprise

Je travaille pour ESP, Espresso Service Proximité, l’importateur Lavazza Espresso Point et Lavazza BLUE. Notre mission ? Accompagner nos revendeurs dans l’offre café auprès des entreprises. Nous sommes une société de services qui accompagnons nos clients tant au niveau commercial que marketing, formation ou technique. Ainsi mon rôle est d’identifier des leviers de croissance pour mes revendeurs et proposer l’espace café idéal pour les consommateurs. En 2015 j’ai voulu proposer un nouveau scénario de l’espace café en entreprise : le réenchantement du point café, en valorisant les interactions entre collaborateurs autour de ma machine à café. Je souhaite repositionner l’espace café des entreprises comme le « HUB », « the place to be » pour les salariés qui ont plaisir à consommer un espresso Lavazza chaque jour. L’environnement est revu et le consommateur placé au coeur de cet instant café. Quels services pouvons-nous lui apporter à ce moment précis qu’est sa pause ? Quelles expériences est-il prêt à vivre ? 12 mois d’analyse, de test, de POC (proof of concept), de réunions, de brainstorming…une année magnifique où réenchanter le consommateur est notre ultime mission.

Ma thèse « Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la réalité augmentée et la réalité virtuelle ? »

Et enfin une thèse ! L’exercice fut intense. Au début du cursus on nous avait prévenu : « choisissez un sujet qui vous plaît vraiment car vous allez y consacrer des heures, et les phases de découragements et baisses de régime vont ponctuer votre chemin. Et cela s’est avéré 🙂 . Mais maintenant que cette expérience est terminée j’en tire une extrême satisfaction. En effet j’ai rencontré des gens formidables aussi bien dans le marketing émotionnel que des développeurs de VR et AR. Mais aussi un psychologue, un auteur de dessin animé ou encore un futurologue ! Bref, si vous êtes étudiants et que vous êtes en train d’écrire une thèse, un seul conseil : amusez-vous ! Profitez de cette opportunité pour aller là où vous avez toujours rêvé d’aller. Votre sujet de thèse peut être un moyen pour découvrir un secteur qui vous attire. Vous n’y connaissez personne. Ce n’est pas grave, comptez sur la bienveillance de professionnels qui partageront avec vous leurs savoirs.

Ainsi au départ je souhaitais faire cette thèse sur « l’enchantement client grâce au Digifeeling »  ou « comment les marques utilisent les technologies digitales qui stimulent nos sens et nos émotions pour optimiser leur relation client ? ». Le Digifeeling est un mot que j’ai créé pour exprimer ce que le digital est pour moi : un écosystème digital qui place le consommateur au coeur de la stratégie de la marque. Découvrez mon post sur ce mot ici.

digifeeling - creation de valeur grâce au digital

Le digifeeling est un nouveau concept marketing : le dispositif digital construit autour du consommateur pour lui apporter LA solution dont il a besoin à l’instant T

Finalement l’exercice de la thèse (choisir une problématique originale pour mettre en avant un point de vue personnel sur un sujet précis) m’a ramené vers deux technologies que j’affectionne. Ainsi en janvier 2015 j’ai choisi la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Elles appartiennent à ces nouvelles technologies très à la mode et je ne pensais pas qu’elles auraient autant été mises en avant durant l’année 2015. En effet les intervenants que sont Facebook, Microsoft ou Google présents sur ce secteur ont participé à la communication grand public de ces technologies. L’intégration des vidéos 360° dans Facebook et Youtube ont accéléré la démocratisation de ce nouveau support de communication. Ce n’est certes pas de la VR mais la posture de l’utilisateur lorsqu’il regarde une vidéo 360 participe à l’adoption de nouveaux gestes. J’ai souhaité montrer comment ces technologies pouvaient s’inscrire dans une stratégie digitale cohérente tout en amenant plus de valeurs dans le parcours d’achat. Ainsi ma problématique a été « Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la réalité augmentée et la réalité virtuelle ? ». Je vous avoue avoir eu des doutes sur ma problématique. Alexandre Stopnicki, directeur et Christophe Dané, membre du comité pédagogique du MBA MCI à Léonard de Vinci, ont aussi eu quelques appréhensions à la lecture du sujet. Au final il semblerait que j’ai réussi l’exercice avec brio. Je vous en laisse seul juge ! Découvrez ici la conclusion de ma thèse. A découvrir prochainement le support de ma soutenance sur slideshare. Et ma thèse à télécharger prochainement.

Le fait d’être une junior en marketing digital malgré mes 15 années d’expérience me va bien !

suivez moi sur ma page Facebook  et abonnez-vous à ma newsletter.

Myfrenchmarketing

Read Articles
facebooktwittergdlremailgoogleplusinstagramlinkedinpinterestyoutube
Polyvalence
Créativité
Gestion de projets
Management

Compétence stratégique et management

Compétence informatique

Stratégie digitale
Community manager
SEO
Management projet
Wordpress
HTML/CSS