Warning: Declaration of GDLR_Import::bump_request_timeout() should be compatible with WP_Importer::bump_request_timeout($val) in /homepages/22/d558808449/htdocs/myfrenchmarketing/wp-content/plugins/goodlayers-importer/goodlayers-importer.php on line 27

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/22/d558808449/htdocs/myfrenchmarketing/wp-content/plugins/goodlayers-importer/goodlayers-importer.php:27) in /homepages/22/d558808449/htdocs/myfrenchmarketing/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase2.php on line 1152

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/22/d558808449/htdocs/myfrenchmarketing/wp-content/themes/simplearticle-v1-02/include/gdlr-admin-option.php on line 10

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/22/d558808449/htdocs/myfrenchmarketing/wp-content/themes/simplearticle-v1-02/include/gdlr-admin-option.php on line 10
My french marketing les 8 commandements de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle - My french marketing
15
Mar
2016
10
les 8 commandements de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle

les 8 commandements de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle

La frontière entre réalité augmentée et réalité virtuelle est mince dans certains dispositifs et elles possèdent des technologies de base similaires comme l’imagerie 3D. Je retiendrai 8 fondamentaux qui seront des critères de réussite pour le développement de ces technologies. 8 commandements que chaque marque s’appropriera également lors de la réflexion qu’elle aura avant de concevoir son application de réalité augmentée et virtuelle.

Cet article est un extrait de ma thèse « Comment une marque peut intégrer dimension émotionnelle grâce à  la réalité augmentée et la réalité virtuelle ? » – inscrivez-vous à ma newsletter si vous souhaitez la recevoir.

MOBILE TU SERAS !

La réalité augmentée peut être utilisée partout, car elle est une surcouche d’informations à l’environnement réel. Cette liberté est un atout majeur, mais la réalité augmentée doit se développer au travers de nouveaux devices pour rendre encore plus mobile le “service”. Actuellement l’expérience est possible via un ordinateur, un mobile ou une tablette ce qui est contraignant en terme de liberté de mouvement puisque les mains sont prises par l’usage premier de tenir le device. La technologie de lunettes optimisera l’expérience pour laisser place à une véritable utilisation fluide. La mobilité, au sens du terminal, est un facteur moins important pour la réalité virtuelle puisqu’il faut être idéalement coupé du monde réel et par conséquent s’installer dans un environnement propice à l’expérience. Pour les deux technologies, l’évolution de l’autonomie en terme de batterie est aussi un point à faire évoluer afin de rendre l’utilisation plus accessible.  L’expérience “mobile” est possible via le smartphone ce qui incombe de faire un choix dans l’utilisation du device (on ne peut pas faire une immersion de réalité virtuelle et téléphoner en même temps sauf si c’est l’objectif de l’application).

LA VISION TU AURAS !

La réalité augmentée et virtuelle sont toutes les deux basées principalement sur la vision. Les utilisateurs sont habitués à des écrans de grandes qualités sur leurs smartphones ou télévisions. Même si ces technologies sont nouvelles, le consommateur est exigeant et n’acceptera pas de consulter un contenu pixellisé. La technologie doit répondre à des critères précis : le champ de vision, profondeur de champ/focus, correction de la vision, la résolution d’image, et de luminosité / visibilité. La fatigue oculaire constatée sur certains modèles de casques est aussi un paramètre technique à améliorer pour toucher le grand public.

L’IMMERSION TU FERAS !

L’expérience immersive est la clé du concept. L’utilisateur doit être intégré dans l’environnement réel ou virtuel sur lequel il peut interagir. Les clés de l’immersion sont : le suivi de sa position (spatiale et rotation), la réaction instantanée, la stabilité de l’objet, la qualité audio et le son spatialisé. En réalité virtuelle l’immersion est renforcée par ce son spatialisé, un équipement qui permet d’être détecté : manettes, capteurs sensoriels, plateforme/siège/cave…

DESIGN TU SERAS !

L’ergonomie, UI design, et le parcours utilisateur, UX design sont 2 points sur lesquels les marques doivent être attentionnées. Le consommateur est déjà averti à la qualité d’une ergonomie dans le cadre du jeu vidéo, de l’interface internet, des applications mobiles, etc. Ainsi le device doit être l’association d’une puissance de calcul pour un résultat fluide et instantané, un confort de l’utilisateur (mouvement lors de réalité virtuelle et poids du contenu pour la réalité augmentée), et de contrôles d’entrée de l’utilisateur (contrôleur, la main / corps, les yeux, la voix, la position, géolocalisation, l’environnement).

FLEXIBLE TU DEVIENDRAS !

La technologie de réalité augmentée sera un dispositif informatique flexible à tous types d’usage général, et sera utilisée pour de nombreuses applications, autre que les smartphones et les tablettes d’aujourd’hui. Ces technologies seront une option que l’on pourra ajouter à tout type d’environnement, objet, etc. La richesse des supports et des contenus permettra également de basculer d’une expérience réelle à une expérience de réalité augmentée vers une réalité virtuelle, de manière fluide.

INTEGRE TU DISPARAITRAS !

La technologie intégrée à des objets déjà existants, c’est à dire en natif, est un levier de déploiement. En effet le consommateur a une meilleure expérience si la technologie est déportée dans des lunettes par exemple pour la réalité augmentée que dans son smartphone qui lui occupe les mains. La fluidité de l’information tient aussi dans le choix du support et la liberté qu’il lui laisse.

ACCESSIBLE TU TE RENDRAS !

Le coût d’acquisition est aussi l’une des clés du succès du concept ! La réalité virtuelle nécessite l’investissement dans un casque immersif. Le modèle économique semble se dessiner entre 70 et 700€ (Homido – Oculus) pour le casque mais le casque Oculus nécessite un PC compatible avec une forte puissante de calcul plutôt type jeu ce que tout le monde ne possède pas (2000€). L’utilisateur devra aussi acheter les accessoires pour optimiser l’immersion et l’interaction. En ce qui concerne la réalité augmentée les fabricants n’ont pas encore de véritable offre grand public en terme de lunettes/casques. Microsoft par exemple débutera sa commercialisation uniquement auprès des professionnels en raison du coût relativement cher de ses lunettes. Un premier kit de développement est proposé à 3000$.

EMOTION TU PROVOQUERAS !

La réalité augmentée participe à l’interaction entre le consommateur et la marque. Elle est vectrice d’émotions via la relation qu’elle instaure. Elle enrichit une réalité parfois compliquée en apportant une solution ce qui provoque la satisfaction du client. La réalité virtuelle, tellement proche de la réalité perçue lorsqu’elle est bien faite, saura nous émouvoir, nous faire peur, nous surprendre, nous distraire…et nous laissera un souvenir mémorable. Elles sauront apporter du romantisme dans la relation marque/consommateur par une narration, des interactions et une immersion.

 la réalité augmentée et la réalité virtuelle

la réalité augmentée et la réalité virtuelle

ces 8 commandements m’ont été inspirés par l’analyse de Digi-capital du 2ème quadrimestre 2015 : source

You may also like

Aipoly l'application de réalité augmentée dotée d'intelligence artificielle
Aipoly l’application de réalité augmentée
2016 année de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle
2016 année de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle
l'histoire de la réalité augmentée
L’histoire de la réalité augmentée
L'Occitane opte pour la vidéo 360
Immersion en 360 dans l’univers de L’Occitane – Interview Emanuelle Gabus Pillon

Leave a Reply